A Brest, la CLCV réclame la pose de dispositifs sécurisés de stationnement de vélos

A Brest, la CLCV réclame la pose de dispositifs sécurisés de stationnement de vélos

La crise du covid 19 fait réfléchir tous les citoyens au monde d’après.

Dans le secteur du transport, responsable de 29 % des gaz à effet de serre et considéré comme question très sensible, de nombreuses communes ont décidé d’encourager la pratique du vélo notamment en mettant en place des aménagements temporaires de pistes cyclables pendant la phase de déconfinement.

C’est le cas à Brest où la part modale du vélo étant très faible (1,5 % pour près de 3 % en moyenne en France, mais 6 % à Rennes), l’enjeu est majeur pour rattraper le retard.

Le plan vélo adopté par la Métropole en décembre 2019 devrait permettre d’avancer rapidement en ce domaine.

Mais pour que les citoyens adoptent le vélo, il faut aussi qu’ils puissent compter sur des dispositifs nombreux et sécurisés de stationnement de vélos.

Or, si le long du tracé du tram des arceaux en nombre suffisant ont été posés par la collectivité (qui a rajouté en plusieurs endroits des parcs à vélos), on constate par contre, comme le montre notre enquête réalisée pendant l’été 2020, qu’il existe devant les entrées des grandes surfaces, les magasins du centre ville, services de santé, etc. un nombre largement insuffisant des arceaux peu sécurisés notamment pour les vélos électriques de plus en plus nombreux (étriers, râteliers…) et des abris de vélos quasiment inexistants.

Notre choix se porte sur la généralisation des arceaux hauts.

Nous considérons que le monde économique a, à cet égard ses propres responsabilités. A lui aussi de s’engager pour répondre à la demande croissante des consommateurs, en installant partout des dispositifs sécurisés de stationnement de vélos et, quand la fréquentation est importante, sous abri ouvert voire clos comme à la gare. Il convient bien entendu de supprimer tous les étriers ou râteliers bas existants car ils n’assurent aucune sécurité. Ce stationnement doit par ailleurs bénéficier d’une bonne signalétique.

Notre enquête qui n’est sans doute pas exhaustive dénombre plus de 500 arceaux devant les commerces et les services médicaux (toujours hors tracé du tram et services publics), alors qu’on peut évaluer les besoins actuels, compte tenu de l’augmentation de 30 % de la pratique du vélo en France depuis le covid à environ 1000 soit le double de l’existant.

Consultez ici notre enquête sur les arceaux et/ou abris pour vélos à Brest et complétez cet inventaire en nous indiquant de nouveaux points de stationnements de vélos par email.

Laisser un commentaire